Mairie de Zeytinburnu (Cap de l'olive)

3/27/2019
La proche banlieue de Zeytinburnu, n'a pas une histoire très agitée. Dès le XVIe siècle on y installe les tanneries dont les odeurs font fuir les habitants vers d'autres villages. Les tanneurs eux-mêmes ne résident pas là, mais du côté de Belgrat Kapi, à l'intérieur des remparts de la ville, dans le quartier serbe.
L'essor de Zeytinburnu commence au début du XXe siècle avec l'installation de nombreuses usines. L'agglomération va s'étendre entre le village de Bakirköy et la ville d'Istamboul créant ainsi une seule zone urbaine. Dans les années 1980, on détruisit un nombre important de vieilles usines désaffectées pour laisser une vaste plaine entre ce faubourg et les remparts, sur laquelle on a préservé quelques petites mosquées et églises du XIXe siècle. Une fontaine miraculeuse fait la réputation des lieux : Kazliçesme, construit par le patriarcat orthodoxe de Jérusalem et dont les vertus attirent chaque année au mois de juillet, des foules de toutes religions. On compte 285 000 habitants des classes moyennes sur les 12 km2 de la municipalité de Zeytinburnu.



Se il vous plaît sentir libre part de vos commentaires et questions :

Se il vous plaît sentir libre part de vos commentaires et questions :

"Mairie de Zeytinburnu (Cap de l'olive)" contenu lié à part sur ​​les médias sociaux;

WhatsApp Facebook Twitter Google+ LinkedIn Digg Pinterest Addthis