Musée de Palais Dolmabahce

1/17/2019
Ce palais combine l'architecture européenne monumentale des palaces avec les conceptions ottomanes de l'espace intérieur et donne ainsi à l’ensemble cette intensité architecturale qui manque à Topkapi. Il est avant tout, le fruit d’une jalousie dissimulée d’un sultan et son histoire commence avec l’incendie de Péra en 1831. De toutes les ambassades étrangères, seule celle de Venise avait échappé aux flammes.
Besiktas
Heures d'ouverture, renseignements pratiques pour la visite.
Il fallut donc les reconstruire une à une et c'est la Hollande qui ouvrit le bal en se contentant de proportions tout à fait raisonnables. Par contre les autres pays voulaient prouver leur grandeur en s'en mettant plein la vue les uns aux autres. L'Angleterre, la France et surtout la Russie, firent construirent de gigantesques demeures, qu'on appela dès lors, des palais. A cette époque, le sultan demeurait toujours dans son palais de Topkapi, vieux et humide, mais surtout pas monumental du tout. Voir s'élever les palais majestueux des étrangers juste en face, ne lui plut guère et ordonna la construction du palais qui allait surpasser toutes les autres dans ses proportions, son élégance et dans la richesse de sa décoration.

Dolmabahçe, est construit sur l'emplacement d'un ancien port, sur la rive du Bosphore, remblayé au début du XVIIe siècle par Ahmet Ier et son fils Osman II afin d'étendre un jardin royal aménagé par Mehmet II peu après la Conquête. Le palais actuel fut mandé par Abdül Mecit I et servit de résidence impériale aux sultans ottomans pendant presque toute la période qui leur restait à gouverner.

Les architectes sont Gabaret et Nikogos Balyan. L'aménagement ottoman traditionnel des résidences impériales en pavillons n'a pas cours ici et les possibilités de vue sur l'extérieur ne sont pas privilégiées. L'extérieur combine la façade classique des temples avec les éléments de la Renaissance italienne et une décoration néo-baroque. L'immense palais de 285 pièces possède une partie centrale rehaussée abritant la salle du trône et l'escalier principal dont les rampes sont en cristal de Baccarat. Cette pièce est flanquée d'ailes où se trouvent les pièces étatiques, les appartements impériaux et le harem. Les pièces sont aménagées selon le traditionnel plan cruciforme ottoman, comme dans le Çinili Köskü du palais de Topkapi. Séchant, qui a décoré l'opéra de Paris de Charles Garnier, fut responsable des aménagements intérieurs du palais et utilisa du mobilier européen similaire à celui qu'on trouvait dans les palais et villas français, un fait inhabituel pour une architecture ottomane.

Les deux affreux hôtels construits dans les parcs du palais et qui le surplombent, ont fortement contribués à dégrader le site. Le dernier bâtiment qui fut construit, comme la plupart des grands hôtels d'Istamboul, sans autorisation, est dans un parc public. Nous pouvons espérer que la municipalité d'Istamboul ordonne sa destruction sans tarder.



Se il vous plaît sentir libre part de vos commentaires et questions :

Se il vous plaît sentir libre part de vos commentaires et questions :

"Musée de Palais Dolmabahce" contenu lié à part sur ​​les médias sociaux;

WhatsApp Facebook Twitter Google+ LinkedIn Digg Pinterest Addthis