Tour de la Prison

5/24/2019
Cette tour est l'unique survivante des défenses byzantines dans le secteur. En effet, les restes des remparts ont été détruits au cour des siècles et aussi dans les années 1980, pour l'aménagement du nouveau pont de Galata et du boulevard. Beaucoup d'anciens immeubles ont été démolis tout au long de la Corne d'Or. Seules la tour de la Prison et la Porta Hebraica (à coté de la Nouvelle Mosquée), témoignent encore du passé byzantin de ce quartier.
Il semble pourtant que cette tour porte mal son nom. En effet, rien n'est vraiment sur, quant à ses fonctions anciennes de prison. Il est plus vraisemblable qu'une prison se trouvait à l'intérieur des remparts à cette endroit, alors que la tour ne servait que de défense.

Par contre, on est sur qu'une porte de la ville se dressait en ces lieux et qu'on l'appelait Porte de Perama ou aussi Porte de la Prison (!). Quelques ruines témoignent encore de la présence de cette porte, à l'ouest de la tour. Une légende ottomane court sur la tombe qui se trouve à l'intérieur de la tour, celle de Cafer Baba, qui aurait été envoyé comme émissaire auprès du Basileus, et qui aurait été emprisonné (soit dans la tour, soit dans la prison voisine). A la Conquête de la ville, les Ottomans auraient retrouvés miraculeusement les restes de cet homme et auraient choisit l'endroit où il avait été détenu, pour l'ensevelir.

Cela n'est peut-être qu'une légende, cependant la tombe de Cafer Baba se trouve bien au 1er étage de la tour.

Place d’Eminönü. Mairie Eminönü / City map / City trip /Metro map



Se il vous plaît sentir libre part de vos commentaires et questions :

Se il vous plaît sentir libre part de vos commentaires et questions :

"Tour de la Prison" contenu lié à part sur ​​les médias sociaux;

WhatsApp Facebook Twitter Google+ LinkedIn Digg Pinterest Addthis