Quartier de Galatasaray

1/16/2019
Galatasaray se situe au coeur du vieux Péra, à mi-distance de la place du Tünel et celle de Taksim. Le quartier est surtout commerçant, mais est aussi habité par des Stambouliotes d'origines arméno-catholique, grecque, musulmane et des Russes Blancs. C'est un centre animé où se rejoignent pour faire les courses ou pour sortir, les habitants des quartiers périphériques. Ainsi, on compte aux environs d'un million 200 000 personnes de passage sur la Grand'Rue de Péra (Istiklal Caddesi), chaque jour de la semaine et le double les week-end.
En journée, les alentours de la place de Galatasaray sont pleins d'étudiants, tandis qu'en soirée, c'est une population jeune qui se rend dans les nombreux restaurants, cafés et bars.

Galatasaray est aussi une limite sociale : du fameux lycée jusqu'à la place du Taksim, on rencontre une population plutôt jeune et fauchée, tandis que dans la direction inverse, jusqu'à la place du Tünle et aux Petits-Champs, c'est une population toujours jeune, mais beaucoup plus aisée.

Le quartier de Galatasaray contient plusieurs écoles, mais c'est sans aucun doute le lycée francophone de haute réputation (lycée de Galatasaray), qui est le plus connu, y compris à l'étranger, par son équipe de football. On peut néanmoins mentionner le lycée de Zographion, de langue grecque, qui est lui aussi reconnu.

Les bâtiments du quartier ne sont que rarement très anciens, un grand incendie ayant totalement détruit cette partie de Péra en 1871. Cela n'enlève bien sûr rien à la belle architecture que l'on peut y voir, à commencer par les nombreuses façades Art nouveau le long d'Istiklal Caddesi et dans les ruelles des alentours. On y trouve également plusieurs passages à la française : passage Aznavour, d'Europe, Crespin, Cité de Péra, passage Hazzopoulo et Zographion. Le marché de Galatasaray est l'un des plus connus de la ville, non seulement pour ses excellents produits que l'on y présente, mais aussi pour ses restaurants (meyhane) à l'intérieur, dont certains comme l'Imroz et le Boncuk, ont une réputation au-delà des frontières du pays. Le passage Crespin abrite des bouquinistes, tout comme le passage Zographion, sur le chemin du quartier voisin de Çukurcuma, où se concentrent les antiquaires.

Les bâtiments religieux sont nombreux, mais il s'agit exclusivement d'églises (cinq). La plus connue et la plus visible étant celle de Saint-Antoine de Padoue, de rite catholique latin.



Se il vous plaît sentir libre part de vos commentaires et questions :

Se il vous plaît sentir libre part de vos commentaires et questions :

"Quartier de Galatasaray" contenu lié à part sur ​​les médias sociaux;

WhatsApp Facebook Twitter Google+ LinkedIn Digg Pinterest Addthis